Un établissement public au service de la personne handicapée, fragile ou en grande difficulté

Actualités IME

visite de l’entreprise MMP - 28 mai 2019

 

Le mardi 28 mai 2019, 12 jeunes du pôle BTP de l’IME d’AUXERRE accompagnés de Rémi (enseignant) et Antoine (éducateur) ont visité l’usine MMP (Mayr-Melnhof  Packaging).

 On voulait savoir comment fonctionne une usine et découvrir le travail en usine.

 Nous avons été accueillis par la Secrétaire Générale, Madame VERRECCHIA et une employée en alternance. Le directeur de production  nous a rejoint et nous a emmenés dans l’usine.

 Dans un premier temps, nous sommes allés dans une salle de réunion.  Les deux personnes ont présenté un diaporama et une vidéo sur l’entreprise. Ensuite elles nous ont expliqués les règles d’hygiène de l’usine. Nous avons rendu les questionnaires « hygiène » pour pouvoir faire la visite. Elles nous ont distribués une blouse et une charlotte jetables. Nous avons mis nos chaussures de sécurité que nous avions emmenées et les adultes ont mis des coques de sécurité car ils n’avaient pas de chaussures de sécurité.

   

Dans un deuxième temps, nous sommes allés dans un vestiaire pour nous laver les mains.

Ensuite, le directeur de production nous a accompagnés dans l’usine. 

     

Nous avons commencé par l’entrepôt où sont stockées les palettes de cartons vierge. Ils utilisent 3 types de cartons dont du carton kraft (Le mot suédois Kraft signifie « force », c’est du carton marron très solide). 

Le carton est blanc ou gris/marron selon qu’il est recyclé ou non.

Les palettes sont stockées sur des étagères en ferraille que l’on appelle des racks. Les palettes peuvent aussi être gerbées les unes sur les autres (gerber = mettre en pile). Les allées de l’entrepôt étaient équipées de miroirs pour éviter les collisions aux intersections.

Dans l’entrepôt, il y avait aussi trois gros bidons d’encre (un pour chaque couleur primaire : bleu, jaune et rouge pour fabriquer presque toutes les couleurs avec des mélanges). Des tuyaux aspirent l’encre et l’emmène aux machines servant à imprimer sur le carton. On appelle ces imprimantes des machines d’impression offset (du nom du procédé d’impression par double décalque).

Une machine retourne les palettes, retire la palette en bois et la remplace par une palette en plastique de couleur. Cela permet d’avoir des palettes toutes à la même dimension pour les machines d’impression.

Il y avait trois machines pour imprimer sur le carton. A l’entrée de chaque machine d’impression, un robot dépose les palettes sur un tapis roulant.

A la fin de chaque machine, en hauteur, il y a un compteur qui affiche le nombre de feuilles imprimées par heure. La machine offset que l’on a vue imprimait 16 000 feuilles par heure.

A la sortie des 3 machines d’impression offset, il y a 6 machines à découper les contours des boites (que l’on appelle des étuis) et marquer les pliures.

Ces machines fonctionnent avec des cadres métalliques contenant des aiguilles et des lames qui grâce à la pression écrasent chaque feuille pour faire les pliures et découper les boites. 

Cette machine fait beaucoup de chutes de carton qui sont recyclées.

 

 A la sortie des découpeuses, on a des boites toutes faites (imprimées, découpées) et prêtes à être pliées et collées.

Il y plus de découpeuses que d’imprimantes parce que les machines d’impression sont plus rapides. Il y a 6 machines à découper pour suivre la cadence des 3 machines à imprimer. 

Les découpeuses découpent environ 8000 feuilles par heures.

La dernière série de machines permet de plier et coller les étuis d’emballage. Ces machines permettent aussi d’ajouter des fenêtres transparentes (comme par exemple pour les paquets de riz).

Il y a 3 postes différents sur ces machines :

- le régleur qui est le responsable de la machine. C’est lui qui prépare la machine en fonction des boites à plier et coller. Il fait tous les réglages.

- le margeur est à la marge (le début où on place les étuis à coller) de la machine : il doit poser dans la marge les boites empilées.

- Un employé à la fin de la machine est chargé des cartons d’étuis collés. Il s’occupe des palettes qui sortent de la machine.

 

Ces machines, appelées les colleuses, sont très rapides. On dirait un TGV de feuilles qui passe. La machine peut plier et coller 75 000 boites par heures.

Enfin, une machine déplace des palettes en bois, pose les cartons d’étuis ou les étuis filmés sur une palette et filme complètement la palette ensuite.

  

Une étiquette est placée sur chaque palette avec le nom du client. Cette étiquette indique le nombre de boites de la palette.

A la fin de la visite, on est retourné dans le vestiaire puis la salle de réunion. On s’est changé et on a posé des questions.

Une fois sortie de l’usine nous nous sommes rendu compte qu’il y avait beaucoup de bruit et qu’il faisait très chaud à l’intérieur. Tous les employés dans l’usine ont des protections auditives (bouchons d’oreilles obligatoires).

Nous avons parlé des conditions de travail :

- il faut avoir 18 ans 

- les employés ont un salaire : ils touchent au minimum le SMIC

- certains travaillent de nuit (les 3x8h  5h à 13h ; 13h à 21h ; 21h à 5h)

- un ancien travailleur ESAT a été embauché, il est margeur.

Nous remercions Mme VERRECCHIA et l’usine MMP de nous avoir permis de faire cette visite qui était vraiment très intéressante.

Chantier école peinture : la rénovation du gymnase à l’IME d’Auxerre

Les jeunes maçons du pôle BTP ont refait le gymnase de l’IME d’Auxerre.
Le gymnase était peint en vert. Maintenant, il est blanc cassé. Les encadrements de portes sont noirs et les portes en rouges. Des buts ont été tracés sur le mur en noir. Un marquage au sol blanc du terrain a également été réalisé.
Le chantier a duré environ 3 mois entre novembre 2018 et février 2019. 

Voici les différentes étapes de la rénovation du gymnase :

1/ Rénovation des murs

On a poncé les murs du gymnase.

Ensuite, les murs ont été lessivés.

Après, on a fait de l’enduit.

On a retiré les traces d’enduit avec un couteau.

On a balayé.

 

 

 

2/ Préparation pour la peinture

On a mis les bâches pour protéger le sol. 

Ensuite, on a mis du carton de sol.

On a mis l’échafaudage.

 

 

 

 

 

 

3/ Peinture du gymnase

On a repeint le gymnase en blanc.

On a peint les radiateurs en blanc.

On a fait les marquages au sol du gymnase en blanc.

On a repeint les portes en rouge et les cotés en noir.

On a fait les faux buts en noir.

On a peint le haut du gymnase en blanc. 

On a peint les bords du haut gymnase en rouge-rose.

On a nettoyé les tâches de peinture au sol avec du white spirit.

 

 

Interview de Ludo (notre éducateur sportif) réalisée le 17 mai 2019 :

   

  

1/ Quel âge avait l’ancienne peinture ?

La peinture était sans doute d’origine, des années 70. Je l’ai toujours connue et je travaille ici depuis plus de 15 ans.

2/ Est-ce que les nouvelles couleurs des murs te plaisent ?

Oui, super !

 

3/ Qui a choisi les couleurs ? Qui a décidé de faire des tracés au sol et sur les murs (terrain et buts) ?

Nous avons choisis les couleurs ensemble avec Serge (enseignant technique du pôle BTP) et les jeunes du pôle BTP. Nous voulions des couleurs qui « flashent » (comme le rouge).

 

4/ Est-ce que vous utilisez les tracés des buts ? Est-ce qu’ils sont utiles ? Est-ce mieux que les plots utilisés jusque-là pour faire des buts ?

Oui, les tracés sont très utiles. C’est beaucoup mieux, on voit bien les limites des buts. Cela permet de bien respecter  les règles du foot notamment.

 

5/ Es-tu content des travaux réalisés par les jeunes du pôle BTP ?

Oui bien sûr. Pour fêter la fin des travaux,  je les ai invités à manger des gâteaux et boire des jus de fruits.

 

6/ Est-ce qu’il y a d’autres travaux ou améliorations prévues dans ton gymnase ?

Pour le moment non, mon gymnase n’est pas très grand et je ne dispose pas de beaucoup  de place de stockage donc pas d’autres travaux en vue !

 

Mai 2019
Pôle BTP Les jeunes de l’IME d’Auxerre

 

Visite du CFA d’Auxerre 

Cet article a été réalisé en classe par les élèves du pôle BTP de l’IME d’Auxerre. 

Présentation 

Tout le groupe BTP (atelier bois et atelier maçonnerie/peinture) de l’IME d’Auxerre est allé visiter le CFA d’Auxerre le jeudi 7 mars 2019 après-midi. 

 

Sophie Panos, responsable au CFA, nous a accueilli et présenté le CFA. 

Nous avons visité 4 ateliers sur les 7 du CFA. Il y a plus de 300 travailleurs apprentis au CFA. Ils ne sont pas tous en même temps au CFA car ils sont soit au CFA, soit chez leur patron. 

Les apprentis sont deux  ou trois semaines en entreprise et une semaine au centre de formation des apprentis.  

Le CFA d’Auxerre est à 2 adresses différentes. A la première adresse, nous avons vu l’atelier plomberie/chauffagiste et peinture. A la seconde adresse, nous avons vu les ateliers couverture et maçonnerie. 

Voici le détail des 4 ateliers visités :

1/ L’atelier plomberie/chauffagiste (présenté par Bryan et Diégo de l’IME) Le professeur nous a accueilli et il nous a montré les machines. 

Il forme les chauffagistes. 6 ou 7 jeunes étaient en train de souder dans l’atelier et dans une pièce à côté, deux jeunes faisaient du câblage électrique en autonomie. 

C’est une salle de classe avec une télé, un ordinateur, des plans et des machines (chauffe-eau, chaudières).  

Il nous a présenté une troisième pièce avec un système pour purifier l'air, des ventilations contrôlées par ordinateur. Ils ont beaucoup d’équipement. 

2/ L’atelier peinture (présenté par Walid et Jordan de l’IME) 

On a visité l’atelier peinture 

Il y a une cabine par apprenti. Il doit faire son travail  à l’intérieur : reproduire une forme symétrique et peindre sans mettre de bande de masquage. 

Mi-mai, 8 patrons vont venir voir leur travail et noter leur cabine pour voir s’ils ont eu le CAP (certificat d’aptitude professionnel)

3/ L’atelier couverture (présenté par Jérémy et Benjamin de l’IME)

Le métier de couvreur consiste à travailler dehors malgré les intempéries (pluie, soleil, neige, orages). Il existe plusieurs sortes de tuiles comme le zinc, le cuivre, les tuiles plates et les ardoises. 

L’ardoise c’est une roche de 4 tonnes. L’ardoise est coupée en fines lamelles. La personne du CFA nous a montré comment tailler une ardoise avec un marteau exprès pour ça. 

  

4/ L’atelier maçonnerie (présenté par Alvin et Déryss de l’IME) 

On a vu l'atelier maçonnerie même s'il n'y avait personne aujourd’hui. On a vu qu'ils faisaient une maison.  

 

Chaque élève a son travail.  C'est le plus grand atelier du CFA.

  

 

Les décorations de Noël de l’atelier Bois à l’IME d’Auxerre

Les jeunes de l’atelier Bois de l’IME d’Auxerre et leur éducateur technique spécialisé, Hamid, ont réalisé des décorations de Noël. Ces décorations sont vendues au profit de l’atelier, ce qui permettra aux jeunes de financer des activités et d’acheter du matériel.

Il y a :

- des grands sapins en planches de bois (environ 1,50m)

- des petits sapins penchés avec une boule de Noël suspendue (les boules ont aussi été faites par les jeunes en activité éducative avec Alicia)

- des sapins triangulaires avec des vraies branches et des guirlandes lumineuses à l’intérieur

Déryss, 14 ans : 

« Plusieurs objets ont été fabriqués. Ils représentent des sapins de manière stylée. On est contents et fiers du résultat ». 

Article fait en classe le vendredi  07 décembre 2018. 

 

C’est la rentrée chez les BTP !

Le « pôle BTP (1) métiers du bâtiment » a fait sa rentrée le lundi 3 septembre 2018.

Nous sommes 18 jeunes répartis sur 2 ateliers (maçonnerie/peinture et bois/soudure).

Cette année, les ateliers évoluent et vont nous faire découvrir de nouveaux métiers en plus de maçon et menuisier : soudeur, peintre en bâtiment…

Le 10 septembre, nous avons fait les élections des délégués pour le CVS (2) , la commission « menus » et la coopérative. Ensuite nous avons fait des photos de groupe.

Cette année, nous souhaitons progresser en classe et en atelier, apprendre des nouvelles choses et faire des stages en entreprises et en ESAT (3) .

 

[1] BTP : Bâtiment Travaux Publics
[2] CVS : Conseil de la Vie Sociale
[3] ESAT : Etablissement et Service d’Aide par le Travail

 
Les élections de nos délégués


Le groupe dans l'atelier de maçonnerie

Activités décloisonnées
Mars 2018

Repas à thème

 Les jeunes ont participé à la réalisation d'un repas Indien. Au menu:

  • cheese Naan
  • porc au curry et lait de coco
  • lassi de concombre
  • halwa
  • lassi de bananes 

Compositions florales

Découvertes de la forêt de Fontainebleau

    

 Confection de pâtisseries

       

L'IME fait peau neuve!

Depuis quelques semaines des ouvriers sont à l'œuvre pour remplacer les fenêtres du bâtiment principal de l'IME. Ces travaux font suite à ceux déjà effectués par les jeunes du pôle BTP lorsqu'ils ont refait la peinture de la façade. 

 Les jeunes du pôle BTP, Serge (ETS) 

Rénovation du bureau de Delphine

Les jeunes maçons du pôle BTP accompagnés par Serge (éducateur technique) ont rénové le bureau de Delphine, secrétaire de l’IME d’Auxerre. Les travaux ont commencé en janvier et se sont terminés le 12 mars 2018.

Voici les différentes étapes de la rénovation :

Le premier jour, on a enlevé les meubles, démonté le bureau et aussi retiré le radiateur. On a protégé le sol avec du plastique. On a arraché le papier peint existant. Il s’arrachait facilement par gros morceaux. Ensuite, on a utilisé un couteau à enduire pour retirer les morceaux qui restaient collés au mur.

Après, nous avons poncé tous les murs avec du papier de verre. On a collé de la toile de verre sur tous les murs. On a protégé les fenêtres, les portes, les prises et une boite électrique (qui cache un compteur) avec du scotch et du plastique.

On a d’abord peint le plafond en blanc. On a peint un mur en rose framboise et les autres en gris. On a également peint les 2 portes. 2 couches ont été nécessaires.

On a retiré toutes les protections et on a poncé le sol à la ponceuse électrique. On a mis sur le sol 2 couches de vitrificateur. Un nouveau lustre aussi été installé.

Nous avons interrogé Delphine dans son nouveau bureau :

« Je trouve mon bureau très joli. Avant, il était trop sombre. La nouvelle peinture le rend plus gai, plus lumineux et plus accueillant. Je suis très contente du travail réalisé par les jeunes. »

 
Les jeunes du pôle BTP, Serge (ETS), et Rémi (enseignant) 

 

Réalisation et hébergement : Ambrey